Actualités

Faut-il créer une journée contre l’islamophobie au Canada ?

Quelques jours avant les commémorations entourant le premier anniversaire de la tuerie dans une mosquée à Québec, le débat est relancé sur la création ou non d’une journée contre l’islamophobie au pays. 

 

Tuerie de Québec : 1 an après 

Presque un an jour pour jour après la tuerie dans une mosquée à Québec, qui avait coûté la vie à 6 musulmans et fait de nombreux blessés, la tension est toujours palpable et les questions demeurent. Le coupable, lui, Alexandre Bissonnette, doit subir son procès en mars prochain.

L’attentat meurtrier avait entraîné tout un débat autour des questions identitaires dans notre société et se poursuit aujourd’hui encore.

En février 2017 déjà , une première demande avait été déposée auprès d’Ottawa, appuyée notamment par Haroun Bouazzi, de l’Association des musulmans et arabes pour la laïcité au Québec, pour demander l’instauration d’une journée nationale contre l’islamophobie, sans retour.

pch112386407_hd
Cérémonie funéraire suite à la tuerie

Demande du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC)

Quelques jours avant les commémorations du premier anniversaire de l’attentat, le CNMC a envoyé vendredi dernier une lettre ouverte à Justin Trudeau pour demander la création d’une journée de commémoration et de lutte contre l’islamophobie au pays le 29 janvier.

Appuyé par de nombreuses organisations musulmanes canadiennes, le Conseil souligne qu’avec « la montée des groupes extrémistes qui continue de poser une menace à la sécurité des institutions et des congrégations musulmanes canadiennes, il est crucial que nos dirigeants s’opposent fermement contre l’islamophobie et les agents de sectarisme qui cherchent à provoquer une division haineuse entre les Canadiens et les citoyens musulmans. »

 

« Avec l’arrivée du premier anniversaire, le CNMC croit qu’un tel geste posé par le gouvernement permettrait aux Canadiens de ne pas oublier les victimes des attaques et au public de mieux comprendre les risques associés à la haine, au sectarisme et à l’islamophobie »

Voici la lettre envoyée au premier ministre

Capture d’écran 2018-01-07 à 12.08.22.pngCapture d’écran 2018-01-07 à 12.08.32

Source : National Council Of Canadian Muslims

 

La loi M-103 à l’été 2017

Face à un débat public animé suite à la tuerie, Ottawa a l’été dernier adopté la motion 103 contre l’islamophobie, pour faire suite à « un climat de haine et peur […] qui s’installe dans la population ».

Le but de cette motion présentée par la députée Iqra Khalid est de « condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques ».

Des opposants 

Plusieurs personnes se sont étonnées de voir apparaître cette loi, tout comme la création d’une telle journée.

Pourquoi l’islamophobie, et pas l’antisémitisme ou la christianophobie se questionnent plusieurs canadiens en s’appuyant sur des données de Statistiques Canada qui montrent que les premières victimes de crimes racistes au Canada sont les Noirs et non les Arabes.

De même, que les Juifs sont au premier rang pour les crimes motivés par la haine d’une religion au Canada.

Journée contre l’islamophobie : et ailleurs ? 

Les américains ont déjà leurs journées contre l’islamophonie et la suprématie blanche qui se tiennent chaque année les 4 et 5 février. En France aussi, la journée du 10 décembre est consacrée contre l’islamophobie, tout comme l’Europe le 21 septembre.

Face aux amalgames et aux débats qui se poursuivent dans notre société (comme la loi sur la neutralité religieuse et les services offerts à visage découvert), l’instauration d’une journée contre l’islamophobie apparaît comme essentielle aux organismes et personnes de confessions musulmanes à qui nous avons parlé pour cet article.

Lutter contre les amalgames est important, et cette journée pourrait être l’occasion d’en apprendre plus pour éviter de tout mélanger dans un débat afexcié. Le premier ministre Justin Trudeau devrait réagir dans les prochains jours, et nous devrions avoir plus de détails à savoir si cette journée verra le jour ou non d’ici le 29 janvier prochain.

Advertisements

17 réflexions sur “Faut-il créer une journée contre l’islamophobie au Canada ?”

  1. Non absolument pas, je suis en désaccord avec cela. Je vous dirais même plus, je pense que je vais devenir islamophobe si ces gens continuent à exiger de telles choses.

    J’aime

  2. l islam a fait plus de mort que tout autre religion,je parle de l islam,pas des musulmans qui sont devenu des mécréants aux yeux des leurs.ils sont en conflits partout sur la planete,pire que les américains.

    J’aime

  3. Contrôler les gestes et les mots pour mieux manipuler les pensées des crédules………..ISLAMOPHOBIE….Mots inventer par des prosélytes radicaux afin faire taire les lucides dans le but manipuler les naïfs et les imbéciles…NON c’est NON à l’absurdité des tares culturelles….

    J’aime

    1. la supposé haine ,nous la devons a nos gouvernements qui leur donne tout quand ils demande quelques chose. Aucune autre vague d immigration n a demandé autant qu eux.

      J’aime

  4. Moi ….! Ils ne me font pas plus peur que les commentaires xénophobes et racistes que je peut lire sur cette page . J’ai honte d’etre québécois quand je lis tant d’ignorances haineuses s’exprimer sans scruples .!

    J’aime

  5. Pierre Michaud : Je vous dis bravo, on ne doit pas répondre avec la haine ou la rage, évidemment avec un dialogue et surtout Pas oublié ces victimes d’un assassin Québécois.
    La montée de la haine fait malheureusement des victimes Dans tous cultures ou religions

    J’aime

  6. Les gens réagissent en fonction de la façon qu’ils définissent l’islamophobie.

    Pour moi, l’islamophobie ce n’est pas la critique de l’islam. Pour être clair, la critique de toutes les religions devrait être la bienvenue.

    Non, pour moi, l’islamophobie se manifeste quand, par exemple, des gens parlent de l’islamisation du Québec à partir de faits divers isolés et en oubliant surtout que les islamistes radicaux sont eux-mêmes une minorité dans une minorité au Québec, c’est-à-dire une fraction à l’intérieur d’une communauté qui représente elle-même seulement 3 % de la population québécoise.

    Autrement dit, l’islamophobie c’est donner une importance démesurée à un problème somme toute marginal, sous prétexte que le problème va forcément devenir, plus tôt que tard, insurmontable.

    Et c’est cette certitude, pour ne pas dire cette foi (!), que l’islamisation du Québec n’est qu’une question de temps qui légitimise, aux yeux des islamophobes radicalisés, toutes sortes d’actes d’intolérance envers les musulmans, des insultes contre les femmes voilées au vandalisme de mosquées jusqu’au massacre à Sainte-Foy, l’an dernier.

    Donc, pour moi, l’islamophobie est un problème qui mérite d’être dénoncé. Et si une journée canadienne contre l’islamophobie peut aider à faire reculer ce fléau toxique, alors je me prononce clairement POUR.

    J’aime

  7. Les accommodements raisonnable deviennent déraisonnables, cela devient de plus en plus absurde . Nous devons montrer plus de fermeté en tant que peuple. Le Canada à toujours ambitionné sur nous les francophones et depuis Riel !

    J’aime

  8. Les crucifix sont sortis de nos espaces publics et sont remplacés par des hijabs et des salles de prières, nos garderies ont la viande Halal et des hijabées, la motion M-103 qui va contrôler notre liberté de s’exprimer… OUI, nous avons raison d’être Islamophobes. Nous sommes déjà des citoyens de seconde classe… On a peur d’eux.

    J’aime

  9. Pourquoi pas une journée nationale de lutte contre la christianophobie??? Ou une journée nationale de lutte contre l’atteinte des droits et libertés du peuple québécois??

    J’aime

  10. Je suis contre pour plusieurs raisons de 1 ils passent leurs temps a demander des accomodements qui soit a l’ecole pour la viande soit que les filles doit etre separes des garcons dans une ecole mixte exemple le cours de natation en garderie la encore la viande halal le port de voile integrale pour une assermentation de la citoyennete canadienne et plein d’autres trucs. Quand tu immigre dans un pays tu suis les lois ta religion tu la fais chez toi ou dans les lieux de cultes pas dans lez Universites ou autres. Je suis pas raciste j’ai ete eleve ave plusieurs communautes mais eux passent leurs temps a demander c’est devenu deraissonable. Le jour ou ils vont s’integres et arreter de demander la a ce moment la ont leur offrira un jour de fete. Et en passant pas parce que 1 desequilire a fait une horreur que c’est tous les Quebecois qui sont responsables.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s