Actualités

Le Canada se prépare à une possible vague migratoire salvadorienne

L’administration Trump tient en haleine le sort de quelque 200 000 Salvadoriens présents aux États-Unis, ce qui pourrait les conduire à fuir le pays vers le Canada. Les autorités canadiennes s’organisent. 

Le gouvernement américain devrait décider dans les prochaines semaines, s’il renouvelle ou non le statut de protection temporaire de 2001, qui avait permis à de nombreux Salvadoriens de rester aux États-Unis sans craindre la déportation.

Arrivant à échéance en mars, Donald Trump souligne d’ores et déjà que l’aspect temporaire du programme n’a pas été respecté et que les conditions faisant de ces pays des endroits dangereux ont depuis changé.

Pour rappel, les États-Unis ont déjà mis fin au programme de protection temporaire de citoyens de plusieurs pays dans les derniers mois, ce qui avait provoqué une vague massive d’immigration au Canada, notamment de la communauté haïtienne.

Beaucoup de demandeur d’asile au Canada avaient franchi la frontière de façon irrégulière. On dénombrait l’été dernier, jusqu’à 200 personnes franchissant le frontière chaque jour. Pour éviter une telle situation le gouvernement canadien a élaboré un plan.

 

Le Canada sur le qui-vive 

Plusieurs diplomates canadiens installés aux États-Unis ont mis en garde le Canada, en vue de cette possible nouvelle vague migratoire massive.

Du côté du gouvernement canadien, on précise qu’un plan de contingence a été mis en place, de même que des caravanes qui ont été achetées et installées à la frontière de Saint-Bernard-de-Lacolle, au Québec.

De plus, le gouvernement a également lancé une campagne de dissuasion aux États-Unis pour décourager les personnes de venir au Canada. Plusieurs rumeurs circulent auprès des demandeurs d’asile prétendant que le Canada offre des programmes d’immigration spéciaux pour les gens couverts par les programmes de statut temporaire aux États-Unis.

Face à cette situation, le ministre de l’Immigration ainsi que des députés parlant l’espagnol et le créole se sont rendus ces dernières semaines dans plusieurs États américains pour s’adresser directement aux communautés.

 

Advertisements

4 réflexions sur “Le Canada se prépare à une possible vague migratoire salvadorienne”

  1. et le canada va ouvrir les bras a tout ces illégaux et les leur donner notre argent! Renforcer les frontiere,expulsion immédiate,point a la ligne.

    J’aime

  2. Ca commence a faire la ils ont eu plus de 17 ans pour regulariser leurs status c’est quoi le probleme de pas faire les demarches pour rester dans le pays d’acceuil qui ici est les USA ils sont trop paresseux ou ils veulent vivre dans l’illegalite et profite du systeme. La c’est nous qui va devoir se taper ces ILLEGAUX ENCORE UNE FOIS LA JE DIS NON

    J’aime

  3. Franchement je suis un peu (beaucoup) déçu de vous.

    Vous vous êtes présentés à moi comme étant un nouveau média de la diversité et la première chose que vous faites c’est reprendre une nouvelle du plus mainstream et du plus sensationnaliste groupe médiarique au Québec.

    Mais bon prenonscquand même le temps de réfléchir à cette non-nouvelle.

    D’abords, elle ne vient pas seule. Elle fait partie d’une large campagne entreprise dans le but d’alarmer la population et de créer un mouvement sinon de xénophobie, à tout le moins de méfiance ou d’indignation face au comportement des gouvernements.

    Que dit cette nouvelle ? Que les autorités se « preparent ». Les autorités se préparent à chaque jours à toutes sortes d’éventualités. Pourtant personne n’en parle et c’est très bien ainsi. Présentée de cette manière, le citoyens comprends que la chose va nécessairement arrivée.

    Imaginez qu’â partir d’aujourd’hui, on nous bombarde avec de très fortes images et des mots grossissants que le gouvernements se prépare à une catastrohe climatique d’une ampleur inimaginable. Imaginez qu’en mêmectemps, tous les média se mettent à faire des topo sensationnalistes sur le mondre coup de vent, la moindre chute de neige, la mondre vague de chaleur ou de froid. (Ils le font d’ailleurs déjà pas mal). Pour le citoyens ordinaire, de faire dire que les autorités s’y préparent est une confirmation que la chose va lnévitsblemrent arrivée et que son impact sera carastrophique sur sa propre vie.

    C’est exactement ce qui se passe dans ce cas ci. Depuis des années, on amplifie les événements reliés aux « étrangers ». L’an dernier les média ont surfés sur la méfa-crise des réfugiés en Europes et ont laissés sous entendre que ce qui arrivait avec les demandeurs d’asiles à nos frontières était du même ordre.

    Javier oblige, il y a très peu de nouvelles, Tva nous sort une nouvelle épungle de son jeu racoleur. Non seulement elle parlevd’un non événement, Ellle affiche en tête d’article un chiffre astronomique (200 000) pour bien effrayé la populstion et assuré l’intérêt de monsieur et madame tout le monde lorsque que le vrai show arrivera. Qu’il y ait 8 demandeurs ou 100 000 l’événement sera traité de la même manière. Cette nouvelle est un teaser pour les prochaines qu’ils vint montées de toutes pièces.

    Il faut soit être totalement nconscient des effets produits ou pire, ce que je n’ose imaginer, chercher délibérément à nourrir la peur, le racisme et la xénophobie pour agir de la sorte. C’est très dangereux. La nouvelle ne nous indique même pas combiens de ces demandeurs sont entrés au total l’été dernier et encore moins combiens ont été renvoyé (plus de 90%). Non ! Cela tuerait la nouvelle.

    Et vous embarquez là-dedans sans même l’analyser ?

    Il faut que jeunesse se passe, mais pour un média qui cherche à se faire un nom et une crédibilité, il faudrait quelle se passe vite et que la rigueur prenne le dessus sinon pourquoi continuer à voys suivre.

    J’aime

  4. (Mëme commentaire, sans les fautes)

    Franchement je suis un peu (beaucoup) déçu de vous.

    Vous vous êtes présentés à moi comme étant un nouveau média de la diversité et la première chose que vous faites c’est reprendre une nouvelle du plus mainstream et du plus sensationnaliste groupe médiarique au Québec.

    Mais bon prenons quand même le temps de réfléchir à cette non-nouvelle.

    D’abords, elle ne vient pas seule. Elle fait partie d’une large campagne entreprise dans le but d’alarmer la population et de créer un mouvement sinon de xénophobie, à tout le moins de méfiance ou d’indignation face au comportement des gouvernements.

    Que dit cette nouvelle ? Que les autorités se “preparent”. Les autorités se préparent à chaque jours à toutes sortes d’éventualités. Pourtant personne n’en parle et c’est très bien ainsi. Présentée de cette manière, le citoyens comprends que la chose va nécessairement arrivée.

    Imaginez qu’à partir d’aujourd’hui, on nous bombarde avec de très fortes images et des mots grossissants que le gouvernements se prépare à une catastrohe climatique d’une ampleur inimaginable. Imaginez qu’en même temps, tous les média se mettent à faire des topo sensationnalistes sur le moindre coup de vent, la moindre chute de neige, la moindre vague de chaleur ou de froid. (Ils le font d’ailleurs déjà pas mal). Pour le citoyens ordinaire, se faire dire que les autorités s’y préparent est une confirmation que la chose va inévitablement arrivée et que son impact sera carastrophique sur sa propre vie.

    C’est exactement ce qui se passe dans ce cas ci. Depuis des années, on amplifie les événements reliés aux “étrangers”. L’an dernier les média ont surfés sur la mega-crise des réfugiés en Europes et ont laissés sous entendre que ce qui arrivait avec les demandeurs d’asiles à nos frontières était du même ordre.

    Janvier oblige, il y a très peu de nouvelles, Tva nous sort une nouvelle épingle de son jeu racoleur. Non seulement elle parle d’un non événement, Ellle affiche en tête d’article un chiffre astronomique (200 000) pour bien effrayer la population et s’assurer l’intérêt de monsieur et madame tout le monde lorsque que le vrai show arrivera. Qu’il y ait 8 demandeurs ou 100 000 l’événement sera traité de la même manière. Cette nouvelle est un teaser pour les prochaines qu’ils vont montées de toutes pièces.

    Il faut soit être totalement inconscient des effets produits ou pire, ce que je n’ose imaginer, chercher délibérément à nourrir la peur, le racisme et la xénophobie pour agir de la sorte.

    C’est très dangereux. La nouvelle ne nous indique même pas combiens de ces demandeurs sont entrés au total l’été dernier et encore moins combiens ont été renvoyé (plus de 90%). Non ! Cela tuerait la nouvelle.

    Et vous embarquez là-dedans sans même l’analyser ?

    Il faut que jeunesse se passe, mais pour un média qui cherche à se faire un nom et une crédibilité, il faudrait quelle se passe vite et que la rigueur prenne le dessus sinon pourquoi continuer à vous suivre.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s