Actualités

L’homophobie et les préjugés envers la communauté LGBT+ existent toujours, dit Arc-en-ciel

L’organisme de défense des droits des personnes LGBT+ à Québec est la proie depuis plusieurs jours à une déferlante de commentaires homophobes et haineux suite à sa prise de position sur le congédiement d’André Arthur.

L’animateur de radio André Arthur a mercredi dernier en ondes sur la radio BLVD-FM de Québec invité ses auditeurs à manger un bon « spaghatt » dans un restaurant de Québec en donnant comme précision sur l’endroit : « c’est sur le boulevard sida au cœur du quartier gai, juste entre Le Drague et le Ballon rouge ».

Rapidement, les propos de l’animateur ont créé une onde de choc sur les réseaux sociaux, où les réactions se sont enflammées et un groupe de citoyens a même mis en demeure la station de radio.

De plus, l’émission du midi sur les ondes de BLVD FM 102,1 est pré-enregistrée, ce qui veut dire qu’elle a passé le test de censure de la station.

Lundi, la radio BLVD-FM a finalement décidé de congédier l’animateur suite à la polémique de la semaine passée.

L’Alliance Arc-en-ciel de Québec avait tiré la sonnette d’alarme en qualifiant les propos d’homophobes, et en rappelant que l’amalgame fait par l’animateur entre le VIH-Sida et la communauté gaie est l’un des plus gros préjugés qui persiste aujourd’hui encore.

L’ancien animateur s’est défendu des propos tenus

« Ça fait 20 ans que j’emploie cette expression-là. Rappelez-vous quand la crise du SIDA est arrivée à Québec et que, dans le quartier gai, les gens mouraient […]. À un moment donné, c’est devenu une façon de dédramatiser la chose »

Mais, depuis la prise de position publique de l’organisme et suite au congédiement de l’animateur lundi, les propos homophobes et haineux ont explosé sur les réseaux sociaux d’Arc-en-ciel Québec, comme en témoigne quelques captures d’écrans ci-dessous.

sensibleries-féminines.png

vos-droits-arc-en-ciel-1

Plusieurs groupes se sont même formés pour défendre l’animateur en inondant les médias sociaux de propos haineux contre l’Alliance.

L’organisme dénonce aujourd’hui cette situation et constate que les préjugés et la discrimination envers les personnes LGBT+ sont toujours bien présents en 2018.

Cette situation est d’autant plus importante quand une personnalité publique tient de tel propos, cela autorise alors en quelque sorte les auditeurs à faire de même, en leur confiant une certaine « permission », conclu le Directeur Général de l’Alliance Arc-en-ciel de Québec, Louis-Filip Tremblay, dans une lettre ouverte.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s