Actualités

Le Canada veut faciliter l’immigration des personnes handicapées

Le gouvernement du Canada se veut être un modèle en matière d’accessibilité et d’inclusion des personnes handicapées dans la société. C’est dans ce sens, que le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, a annoncé de nouvelles mesures pour les personnes handicapées qui veulent immigrer au Canada.

Les changements concernent la disposition relative à l’interdiction de territoire pour motifs sanitaires que l’on retrouve dans la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

Le ministère souligne que « cette politique, qui est en vigueur depuis 40 ans, des candidats à l’immigration peuvent être jugés interdits de territoire pour motifs sanitaires en fonction de critères qui ne correspondent plus à la façon d’envisager les personnes handicapées au XXIe siècle ».

La plupart des personnes touchées par cette interdiction, seraient en effet aptes à être admises dans la catégorie de l’immigration économique, car leurs compétences peuvent profiter à l’ensemble de l’économie canadienne.

Deux changements majeurs sont à noter dans cette nouvelle politique sur l’interdiction de territoire pour motifs sanitaires :

  • Augmentation du seuil de coût, afin qu’il triple de ce qu’il était auparavant
  • Redéfinition des services sociaux, en supprimant la mention des services d’éducation spécialisée, de réadaptation sociale et professionnelle et de soutien à la personne

« Les changements annoncés aujourd’hui représentent une avancée importante vers une plus grande inclusion des personnes handicapées dans notre système d’immigration, et vont de pair avec les valeurs des Canadiens », a déclaré le ministre Ahmed Hussen.

L’augmentation du seuil de coût facilitera l’immigration des candidats dont les problèmes de santé nécessitent généralement une gamme limitée de soins de santé et de services sociaux moyennant des coûts relativement faibles. On s’attend à ce que cette mesure supprime la majorité des cas d’interdiction de territoire pour motifs sanitaires rapportés actuellement au Canada.

La redéfinition des services sociaux fera concorder la politique avec les valeurs canadiennes favorables à la participation des personnes handicapées dans la société, tout en continuant de protéger les services sociaux et de santé financés par l’État. Les demandeurs qui ont une déficience intellectuelle, auditive ou visuelle bénéficieront aussi de cette redéfinition.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s