Actualités

Journée mondiale des réfugiés : plus de 68,5 millions de réfugiés, un record historique

Ce mercredi 20 juin est synonyme à travers le monde de la Journée pour la cause des réfugiés. Ils sont de plus en plus nombreux à devoir fuir leur pays pour espérer une meilleure vie ailleurs, un triste record historique atteint aujourd’hui selon un rapport annuel de l’ONU.

On estime à plus de 68,5 millions le nombre de réfugiés à travers le monde aujourd’hui, fuyant guerres, conflits, pauvreté ou encore insécurités climatiques, selon les données publiées aujourd’hui par le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

En détail, la population des 68,5 millions de déracinés se compose de 40 millions de déplacés internes, de 25,4 millions de réfugiés et de 3 millions de demandeurs d’asile.

Jamais ce chiffre n’avait été aussi important depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est la cinquième fois consécutive que le record du nombre de réfugiés et de personnes déplacées est battu.

Les réfugiés sont en provenance de 5 pays en majorité : la Syrie (6,3 millions), l’Afghanistan (2,6 millions), le Soudan du Sud (2,4 millions), la Birmanie (1,2 million) et la Somalie (986 000).

Le Venezuela devrait intégrer ce classement d’ici l’année prochaine selon les experts, car près de 1,8 million de Vénézuéliens (soit près de 5 % de la population totale) devraient fuir leur pays au courant de l’année 2018.

La Turquie est le pays qui continue d’accueillir le plus grand nombre de réfugiés (3,5 millions), devant le Pakistan (1,4 million), l’Ouganda (1,4 million), le Liban (1 million), l’Iran (978 000), l’Allemagne (970 000), le Bangladesh (932 000) et le Soudan (900 000).

Les conflits ne cessent de se multiplier depuis plusieurs années, comme l’a constaté la Croix-Rouge dans une enquête publiée le 18 juin dernier, dans laquelle elle affirme que le nombre de guerres civiles a doublé depuis 2001, passant de 30 à plus de 70 aujourd’hui.

Réaction au Canada

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau a déclaré : « Ceux qui sont chassés de leur foyer sont confrontés à d’immenses pertes, obstacles et traumatismes anciens et récents. Ces personnes portent en elles leurs souvenirs, leurs rêves et l’espoir d’un avenir meilleur. Nous partageons la responsabilité morale de les aider à trouver refuge et à commencer une nouvelle vie.

« Aujourd’hui, je demande aux Canadiens et au monde entier d’être solidaires des réfugiés, des personnes déplacées et de tous ceux qui ont été forcés de fuir leur maison. La façon dont nous traitons les plus vulnérables définit qui nous sommes en tant que personnes, pays et communauté internationale » a t-il conclut.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s