Actualités, Voyage

Islande : l’invasion touristique

Au mois de mai dernier, j’ai eu la chance de visiter l’Islande et de voir les paysages les plus incroyables que je n’ai jamais vu. Ce voyage m’a permis de découvrir un pays qui possède une vision de l’environnement qui diffère du narcissisme nord-américain habituel.

Pendant 10 jours, j’ai pu découvrir les merveilles de l’île des volcans et des glaciers. Je vais être concise à ce sujet parce que des articles vantant la beauté spectaculaire de l’Islande, ce n’est pas ça qui manque. En plus d’être un pays magnifique à visiter, ils ont une manière de vivre qui est en symbiose avec la nature. Le fait de vivre sur une île avec 30 volcans actifs change assurément la vision de la vie. Leur environnement a une plus grande importance que beaucoup d’autres pays et ça aide à restaurer ma foi en l’humanité.

À ma grande déception, je n’ai pas dévalé les routes sinueuses de l’Islande en longboard sur la bande sonore de José Gonzalez, n’y assisté à une éruption volcanique comme Ben Stiller dans The Secret Life of Walter Mitty, ni même assisté à une performance de l’orchestre philharmonique à l’intérieur de la merveilleuse salle de concert Harpa, mais j’ai vu les paysages les plus impressionnants, j’ai touché à des glaciers et j’ai marché sur un volcan actif. C’est mon côté mélodramatique qui parle, mais bref, c’était incroyable. Je suis partie avec une amie et nous avons décidé de nous louer un petit campeur et c’est de loin le moyen le plus économique et ça offre une plus grande liberté.

Mon intérêt pour l’Islande m’est venu après avoir visionné quelques films qui ont été tournés là-bas. C’était un peu avant la saison, donc plusieurs routes et sites naturels étaient inaccessibles. Cependant, les prix étaient plus bas et il y avait moins de touristes. Donc, il y avait des avantages. Nous avons atterri à Keyflvik, de là, nous avons décidé de commencer par le sud de l’île et de faire le tour. Voici mes endroits préférés :

unnamed-5

  • La chute de Seljalandsfoss (Sud-Ouest du pays)

C’est de loin la chute la plus impressionnante que j’ai vu. Elle n’est pas énorme, mais le fait de pouvoir marcher derrière rend l’expérience inoubliable. On peut voir la chute de derrière et la sensation est incomparable !

unnamed-4

  • La plage de sable noire du petit village de Vìk

Le sable est doux et noir. L’océan était très agité. Bref, c’était une bonne manière de commencer la journée.

unnamed-3

  • Jökulsárlón, est un lac où le plus grand glacier d’Islande se défait tranquillement et on retrouve plusieurs morceaux du glacier. Un vrai spectacle dans un calme plat. Et du vent.

unnamed-7

  • Akureyri, est la deuxième ville en importance en Islande avec son humble 18 000 habitants. Elle accueille des bateaux de croisière et une multitude de petits bars et restaurants de toute sorte. En se trouvant au flanc des montagnes enneigées, le ski est aussi une activité populaire. À ce moment de l’année, le soleil est presque toujours présent et durant un jogging nocturne, j’ai eu la chance d’assister au plus beau coucher/lever de soleil de ma vie.

unnamed-8

  • Le dernier coup de cœur de mon voyage est Reykjavik. En plus d’être une ville animée et colorée, elle offre une grande variété de restaurants et d’activité. C’est une ville que l’on peut visiter très facilement à pied et les rues sont très jolies donc c’est un plus.

Bref, durant ces 10 jours, j’ai visité des endroits incroyables, mais j’ai aussi été témoin de l’effet du tourisme. Cette passion qui a pris d’assaut le monde provoque de grands changements pour les pays les plus populaires.

Heureusement, l’Islande s’est préparée à contrer les effets de cette invasion. Malheureusement, tous les voyageurs ne sont pas prêts à respecter les coutumes et les lois du pays qu’ils visitent.

Pour un pays ayant 350 000 habitants et 800 000 moutons, il y a 1,7 million de touristes

C’est presque 5 fois la population locale, seulement en touristes. C’est vraiment intense. Pour le bien-être de l’Islande, les lois protégeant l’environnement sont bien ancrées. Certaines d’entre elles datent de 1956. Elles sont aussi bien communiquées aux voyageurs pour les encourager à les respecter.

Évidemment, il y en a encore qui ne veulent pas suivre le concept le plus simple du voyage; découvrir et non envahir. C’est l’essence du voyage n’est-ce pas ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s