Actualités

Au Café de la Maison Ronde : des goûts autochtones et de l’action communautaire au Square Cabot

À Montréal, il y a un seul et unique café autochtone, c’est le Café de la Maison Ronde situé au Square Cabot sur la rue Sainte-Catherine, près de la station de métro Atwater. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 8h à 19h. Depuis le 29 mai, le café a ouvert ses portes pour sa 4e saison de l’été 2018.

Le Café de Maison ronde existe depuis l’année 2015 à partir du mois de mai jusqu’au mois d’octobre. Il offre des mets cuisinés et servis par des Autochtones à tous les Montréalais de diverses origines. Donc, on peut parler d’une rencontre de la diversité ou encore, d’une rencontre de la tradition et de la modernité.

Saveurs autochtones au cœur de Montréal

Le Café de la Maison Ronde sert un menu avec plusieurs plats composés d’un pain sans levain traditionnel des Autochtones appelé le pain bannique.

Dans ce café, il n’y a pas de sandwich au jambon banal qu’on mange tout le temps, mais, plutôt des repas traditionnels à base d’ingrédients frais. Par exemple, il y a des tacos autochtones, un sandwich Totem Pole au poisson végé, un scone dog (pogo autochtone) ou encore, de la « badeleine », une madeleine faite avec la bannique.

De même que le Café de la Maison ronde propose l’option d’une torréfaction autochtone (Mocassin Jo) ou du Café Brossard.

IMG_20180703_142346

Action communautaire

Bien entendu, le but de ce café est de déguster de nouvelles saveurs, mais aussi de favoriser la mixité sociale, l’autonomisation des Autochtones et de faire découvrir un beau projet d’économie sociale pour les Autochtones, mis en place et administré par le groupe communautaire L’Itinéraire, également, distributeur du magazine mensuel du même nom. En effet, le Café de la Maison Ronde constitue un programme de réinsertion sociale de L’Itinéraire pour les Autochtones en condition précaire qui sont nombreux à fréquenter le parc de Square Cabot.

La coordonnatrice du café est Mélodie Grenier, d’origine abénaquise et elle fait partie de l’équipe de l’Itinéraire en tant que gestionnaire. Les autres employés sont aussi d’origine autochtone. 

De plus, il y a d’autres nouveautés cette année, dont l’auteure, poète, actrice et militante innue Natasha Kanapé-Fontaine sera l’ambassadrice du café. Il est possible de la croiser par hasard lors d’une pause délicieuse.

Finalement, on peut faire une bonne action telle que donner une carte-repas solidaire pour seulement 6$ à un individu qui a faim. Ainsi, il pourra bénéficier du menu exquis du Café de la Maison Ronde. Effectivement, juste le fait de remettre une carte-repas solidaire à une personne qui a faim peut faire toute une différence. La carte-repas peut être échangée contre un repas complet incluant une soupe, un sandwich ou un repas chaud, ainsi qu’un dessert et un café.

On peut acheter les carte-repas en laissant le soin aux intervenants de L’Itinéraire les distribuer aux gens dans le besoin, ou bien les distribuer nous-mêmes aux gens qu’on rencontre dans la rue. Or, pour 6 $, cela permet à une personne de subvenir à son besoin le plus essentiel : s’alimenter.

Bref, pour les itinérants et les personnes vulnérables lorsqu’ils se sentent compris dans la société ou acceptés, cela peut faire une grande différence dans leur vie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s