DOSSIER SPÉCIAL - Les Autochtones du Québec sont victimes de "discrimination systémique" | Média D
Restons connectés

Dossier Spécial

DOSSIER SPÉCIAL – Les Autochtones du Québec sont victimes de « discrimination systémique »

Selon une étude approfondie de l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS), les Autochtones du Québec sont en proie à de la discrimination systémique, due aux effets du colonialisme encore présent dans la société. Une étude attendue, mais dont les résultats sont sans surprises.

Publié il y a

le

Selon une étude approfondie de l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS), les Autochtones du Québec sont en proie à de la discrimination systémique, due aux effets du colonialisme encore présent dans la société. Une étude attendue, mais dont les résultats sont sans surprises.

Partout au pays, les Autochtones sont touchés par des problèmes sociaux importants. Les enjeux en lien avec cette catégorie de la population sont notamment l’accès déficient à l’eau potable, le surpeuplement des logements, les disparitions et assassinats de femmes et de filles ou encore les vagues de suicides qui ont touché plusieurs communautés, souligne le rapport.

L’étude de l’IRIS s’est concentrée sur les données socio-économiques en mettant notamment l’accent sur les revenus, le logement et l’éducation des autochtones du Québec.

Durement frappée par la pauvreté, le manque d’accès à des services et des soins de santé adéquats, cette communauté ajoute des conditions qui sont propices à la dérive vers la toxicomanie, le suicide ou la violence.

Données démographiques

Capture d’écran 2018-01-19 à 11.54.39

En 2016, on comptait 1 673 785 Autochtones dans l’ensemble du Canada, dont 182 890 vivaient au Québec, soit 2,3% de la population au Québec.

Emploi

Capture d’écran 2018-01-19 à 12.12.05.png

Au niveau de l’emploi, la réalité est bien différente pour les Autochtones et les non-Autochtones au Québec.

On apprend qu’en 2016, le taux de chômage des Autochtones était de 14,8% chez les hommes et de 9,3% chez les femmes. Si l’on compare avec le reste de la société québécoise non autochtone, le constat est sans appel : 6,8% chez les hommes et 5,2% chez les femmes pour la période.

Scolarité 

Capture d’écran 2018-01-19 à 12.11.51.png

Au niveau de la scolarité, il apparaît que le taux chez les Autochtones est plus faible en moyenne que celui chez les non-Autochtones. Les Autochtones sont en effet beaucoup plus nombreux à ne détenir aucun certificat, diplôme ou grade.

Logement

Capture d’écran 2018-01-19 à 11.46.37.png

Avec des situations financières précaires, les conditions de vie des Autochtones sont touchés. Ainsi, on note  qu’un autochtone sur cinq vit dans un logement qui a des besoins urgents en réparation. Une situation qui empire pour les autochtones vivant hors des communautés, où les conditions de vie sont encore plus difficiles.

Victimisation et justice 

Capture d’écran 2018-01-19 à 11.59.43.png

Le rapport se penche également sur la violence vécue par ces communautés et la criminalité qui les touche également.

Selon l’Enquête sociale générale, plus d’un Autochtone sur quatre (soit 28%) au pays affirme avoir été victime d’un des huit types d’infractions mesurées par l’Enquête en 2014. Les Autochtones affichent également un taux de victimisation avec violence beaucoup plus élevé que les non-Autochtones (163 pour 1000 personnes chez les Autochtones, contre 74 pour 1000 personnes chez les non-Autochtones).

Les traumatismes qui découlent de la colonisation, ou encore la stigmatisation et le racisme ou la perte d’identité liée à la dépréciation de la culture traditionnelle sont autant de facteurs qui unissent encore aux Autochtones.

Réactions et nouveau rapport

_6190467.jpg

Julia Posca – Crédits : IRIS

L’auteure de l’étude, Julia Posca, souligne que « Les piètres conditions de vie des Autochtones ne surprennent personne, mais les données confirment, preuves à l’appui, la discrimination systémique qui perdure ».

Le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, approuve la notion de « discrimination systémique » envers les autochtones.

La commission Viens devrait également publier un rapport sur les relations entre les autochtones et les services offerts par l’État québécois d’ici la fin novembre.

Publicité

C’est l’heure du punch !

Rendez-vous à chaque mardis avec Rose, une millennial de Montréal qui rencontre des héros de tous les jours qui vous inspireront à changer le monde, un verre de ponch à la fois. Sur les ondes de CKVL.

Rendez-vous à chaque mardis avec Rose, une millennial de Montréal qui rencontre des héros de tous les jours qui vous inspireront à changer le monde, un verre de ponch à la fois. Sur les ondes de CKVL.

Publicité

Facebook

Publicité

Infolettre

Le meilleur de nos articles à chaque semaine

Publicité

POPULAIRES