La mobilisation pour sauver Lucy de la déportation n'aura pas suffi | Média D
Restons connectés

Actualités

La mobilisation pour sauver Lucy de la déportation n’aura pas suffi

Publié il y a

le

Depuis ce matin un sit-in se tenait au centre de prévention de l’immigration de Laval, en guise de soutien à Lucy Francineth Granados, une Guatémaltèque sans-papiers condamnée à la déportation. La mobilisation n’aura pas suffit, puisqu’elle aurait été déportée selon Solidarité sans frontières.

Cela fait des semaines maintenant, que pétitions, lettres écrites, vigiles et mobilisation s’organisent sans relâche.

C’est au cours de la journée du 20 mars dernier exactement, que Lucy a été arrêtée par les agents des services frontaliers en vue de son expulsion. Elle aurait été blessée au bras et à la gorge durant son arrestation, et avait été hospitalisée ce qui avait retardé son expulsion.

30629637_1641137892607531_2078959008264649203_n

Lucy Francineth Granados

Une plainte a déposé à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse pour dénoncer le comportement, jugé « abusif », des services frontaliers canadiens.

Aucun réaction politique puisque l’examination urgente de sa demande de résidence permanente n’a pas abouti, et le processus s’est accéléré hier quand la Cour fédérale a refusé d’arrêter le processus de déportation envers Lucy.

Le seul recours contre son expulsion aurait été une intervention directe du ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen, réclamait à plusieurs reprises.

L’organisme Solidarité sans frontières souligné que son expulsion plongerait ses enfants dans la pauvreté, car ils dépendraient entièrement d’elle.

« Plusieurs experts médicaux ont explicitement averti les ministres que la santé physique et psychologique de Lucy serait encore plus affectée par la déportation ».

La déportation de Lucy la ramènera vers la violence souligne également l’organisme car elle été venue au Canada pour fuir ce climat de violence qui a déjà coûté la vie à quatre membres de sa famille.

30707719_1641614202559900_2146108235966998850_n

Ce matin à Laval 

Lucy était détenue au Centre de surveillance de l’immigration de Laval, là où avait lieu un sit-in ce matin pour la soutenir et tenter de faire changer les choses une dernière fois. L’organisme a finalement confirmé en avant-midi la déportation de Lucy Francine Granados.

Capture d’écran 2018-04-13 à 11.12.00

 

 

Actualités

Les voix LGBT du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord sortent du silence

« Lutter contre les mythes et briser l’isolement »

Published

on

Souvent stigmatisés, intimidés voire soumis à la peine de mort dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, les activistes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) sortent de leur silence et osent défier certains États répressifs.

L’organisme Human Rights Watch, en partenariat avec la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité, vient de publier un rapport intitulé « L’audace face à l’adversité : Activisme en faveur des droits LGBT au Moyen-Orien et en Afrique du Nord » dans lequel des activistes racontent leurs histoires.

De plus, une série de vidéos a été mise en ligne afin de lutter contre les mythes, contrecarrer l’isolement de nombreuses personnes LGBT et envoyer des messages de soutien et d’encouragement.

« Nous ne voulons plus de cette image qui nous pose en simples victimes »

« Nous voulons parler de la réalité, de la violence, mais aussi [montrer ce qui est] positif » souligne Zoheir, un activiste algérien.

Au total ce sont 34 activistes de 16 pays arabophones du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord qui ont participé à ce projet. Les activistes encouragent notamment les jeunes LGBT à se défendre.

Capture d’écran 2018-04-24 à 13.18.00.png

Rima, une femme bisexuelle du Liban, s’adresse directement aux femmes bisexuelles et lesbiennes de la région quand elle déclare : « Des personnalités religieuses, le gouvernement ou vos parents – tous veulent avoir leur mot à dire sur ce que vous faites avec ce que vous avez entre les jambes. Ce que je veux vous dire, c’est que ce n’est pas leur problème, que votre corps, vos désirs, vos idées sont à vous, et à vous seuls. S’ils n’aiment pas ce que vous êtes, ils ont tort ».

Situation difficile 

Human Rights Watch souligne également dans son rapport la difficile et critique situation qui persiste aujourd’hui encore pour les personnes LGBT dans toute cette région du monde.

« La criminalisation du comportement homosexuel et de la non-conformité de genre, les arrestations arbitraires et les mauvais traitements, le manque de reconnaissance des personnes transgenres, la violence, les restrictions à la liberté d’expression et d’association, le rejet de la famille ou encore la stigmatisation sociale » font encore parties du quotidien pour ces personnes, rappelle l’organisme.

« Je suis un être humain comme les autres et j’ai des droits. Je vais défendre ces droits », explique Ahmed, un homosexuel libyen.

Ce rapport reconnaît les violations graves et omniprésentes des droits humains qui affectent les personnes LGBT dans la majeure partie du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Ces violations vont des exécutions extrajudiciaires aux arrestations collectives, en passant par la censure du discours pro-LGBT.

Développement du mouvement 

L’organisme espère qu’à travers ces vidéos l’ouverture d’esprit triomphera et la cause avancera. Mais déjà aux quatre coins de cette région, les activistes LGBT s’organisent et ce malgré les menaces et la répression persistance de certains États.

À Oman par exemple, un activiste a décrit comment ses amis et lui ont commencé à petite échelle, en organisant des « fêtes pour que les homosexuels se rencontrent et travaillent en réseau dans un espace sûr, et pour qu’à l’avenir ils puissent s’entraider ».

Au Koweït, un activiste a formé des personnes LGBT à la sécurité numérique, en allant travailler chez elles. En Jordanie, des activistes se servent du théâtre et d’autres formes artistiques pour sensibiliser non seulement les communautés LGBT mais aussi, dans certains cas, le grand public, à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre.

Continuer à lire

Actualités

Toronto : au moins 9 morts et 16 blessés après l’incident de la camionnette

« Il accélérait assurément. Il semblait avoir le contrôle sur ce qu’il faisait. Il ne zigzaguait pas de façon maladroite, il allait tout droit » a confié un témoin.

Published

on

Au moins neuf personnes sont décédées et 16 autres blessées après qu’une camionnette blanche est foncée sur un trottoir du centre-ville de Toronto ce lundi vers 13h30.

On ne connait pas encore les causes ou motivations de l’incident. Le conducteur a été arrêté par la police.

Un témoin de la scène à confier aux médias : « Il accélérait assurément. Il semblait avoir le contrôle sur ce qu’il faisait. Il ne zigzaguait pas de façon maladroite, il allait tout droit. »

Principales réactions politiques

Continuer à lire

Actualités

Une camionnette happe plusieurs piétons à Toronto, le conducteur arrêté

Published

on

Une camionnette a happé une dizaine de piétons peu après l’heure du midi, dans le nord du centre-ville de Toronto, sur la rue Yonge.

La camionnette a fauché des piétons sur 2,5 km, 8 à 10 personnes semble t’il.

Il y aurait plusieurs morts.

Le conducteur aurait été arrêté par la police. On ne connait pas exactement les causes de l’accident, à savoir s’il s’agit d’un accident ou d’un acte planifié.

Capture d’écran 2018-04-23 à 14.35.14

 

Continuer à lire
Publicité
Publicité
Publicité

Facebook

Publicité

Infolettre

Le meilleur de nos articles à chaque semaine

POPULAIRES