Le Québec n'est pas une société raciste, assure Philippe Couillard | Média D
Restons connectés

Actualités

Le Québec n’est pas une société raciste, assure Philippe Couillard

En marge de sa visite en Chine, Philippe Couillard revient sur les événements tragiques du 29 janvier 2017 qui ont bousculé la société québécoise. 

Publié il y a

le

En marge de sa visite en Chine, Philippe Couillard revient sur les événements tragiques du 29 janvier 2017 qui ont bousculé la société québécoise.

Quelques jours avant la commémoration des un an de la tuerie meurtrière dans la Grande Mosquée de Québec, qui avait coûté la vie à six musulmans, le premier ministre du Québec, en entrevue à Shanghai, se rappelle lorsqu’il a appris la nouvelle qu’il a « tout de suite supposé qu’il y avait un élément là-dedans de crime haineux ou d’acte terroriste compte tenu du contexte, ça semblait être uniquement dirigé vers des musulmans ».

« J’ai perçu que ce serait un évènement majeur non seulement pour le Québec, le Canada, mais même avec des ramifications qui déborderaient de nos frontières. Il fallait absolument rassurer la population. »

Il se rappelle encore lorsqu’en pleine nuit il y a dû prendre la parole après cet évènement tragique : « Il me paraissait excessivement important de lancer un message à tous les Québécois, d’abord aux Québécois de confession musulmane, qui certainement sont encore aujourd’hui traumatisés par ces évènements, et les mots que j’ai choisis leur indiquaient qu’ils étaient ici chez eux, et je pense que c’est ce qu’il faut redire aujourd’hui. »

Il est revenu également sur le débat entourant la loi 62 qui stipule pour rappel que tous les services publics au Québec doivent être donnés et reçus à visage découvert, sauf cas exceptionnel. « C’est un engagement qu’on avait pris et il visait à porter de l’ordre dans un débat qui est très difficile »

Dans ce débat autour d’une journée contre l’islamophobie qui a agité le débat public, Philippe Couillard assure : « Je pense que c’est préférable de se mobiliser dans une journée ou une semaine d’action, comme ça arrive, autour de la question du racisme et de la discrimination de toute sorte, plutôt que d’en singulariser une, parce qu’alors ne devrait-on pas également faire une journée sur l’antisémitisme, sur le racisme dirigé vers les personnes de couleur ? Il n’y a pas de bon racisme ou de moins bon racisme »

Enfin le chef du gouvernement conclut en affirmant que « le Québec n’est pas une société plus raciste ou plus exclusive que d’autres, et on fait face aux mêmes défis que toutes les sociétés qui ont à gérer la diversité »

Modération dit l’opposition 

Les réactions politiques à ces déclarations ne sont pas faites attendre. La porte-parole du Parti Québécois en matière de diversité, Agnès Maltais, a demandé à Philippe Couillard de modérer ses propos.

« On est au moment de la commémoration de l’attentat qui a eu lieu à la mosquée. Je pense que c’est le temps de rassembler les Québécois, ce n’est pas le temps d’exacerber les divisions. J’aimerais que le premier ministre se fasse un rassembleur et nous parle de l’avenir. »

Pour rappel, quatre jours de commémorations ont été décrétés pour les un an de la tuerie meurtrière à Québec.

Actualités

Québec veut autoriser les universités à augmenter les droits de scolarité pour étudiants étrangers non-francophones

Published

on

Le gouvernement du Québec a présenté la semaine passée de nouvelles mesures concernant l’enseignement supérieur au Québec, qui s’inscrivent dans le plan quinquennal mis sur pied en vertu des mandats stratégiques entre Québec et les universités.

Le gouvernement du Québec souhaite désormais autoriser les universités à augmenter les frais de scolarité pour les étudiants étrangers non francophones, à l’exemption donc des étudiants français et belges qui bénéficient d’une entente spéciale.

De plus, la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a également annoncé une aide supplémentaire de 1,5 milliard de dollars pour les universités québécoises sur la période 2022-2023, en vue d’accueillir davantage d’étudiants étrangers.

Une aide directe de 22,8 millions de dollars sera d’ailleurs entièrement consacrée aux établissements francophones du Québec, pour permettre d’accueillir environ 2500 nouveaux étudiants étrangers.

Continuer à lire

Actualités

Baisse du taux de chômage chez les immigrants au Québec

Published

on

Le taux de chômage chez les immigrants au Québec continu de baisser ces dernières années, il est ainsi passé de 12,4% en 2011 à 8,7% pour 2017. Malgré des chiffres encourageants, ce taux reste nettement plus élevé que pour les personnes nées au Québec.

Le vieillissement de la population et les nombreux départs à la retraite sont des raisons pour lesquelles, le Québec a besoin de main d’oeuvre étrangère ce qui passe notamment par l’immigration.

Malgré des discriminations à l’embauche qui persistent, notamment chez les personnes immigrantes originaires du Maghreb, les immigrants ont un large avantage sur le marché du travail au Québec.

Le taux de chômage chez les immigrants originaires du Maghreb est passé de 17,3% les années précédentes, à 11,5% en 2017.

Au delà des chiffres, les experts soulignent que la difficulté de reconnaissance d’expériences et de diplômes étrangers au Québec participent à maintenir un taux de chômage élevé chez les populations immigrantes.

Continuer à lire

Actualités

Visite guidée du Musée des beaux-arts de Montréal

Published

on

Visite guidée des nouvelles expositions au Musée des beaux-arts de Montréal. 

Continuer à lire
Publicité
Publicité
Publicité

Facebook

Publicité

Infolettre

Le meilleur de nos articles à chaque semaine

POPULAIRES