Actualités

Incident raciste en Alberta : une enquête ouverte, la femme a perdu son emploi

Après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant une altercation entre une femme et un groupe de trois hommes auquel elle avait dit qu’ils n’étaient pas « Canadiens » et « de retourner dans leur pays », elle vient de perdre son emploi.

La femme a été identifiée comme Kelly Pocha, une résidente de Cranbrook, en Colombie-Britannique.

Le mère de trois enfants a déclaré : « J’aimerais présenter des excuses officielles à ces hommes, comme je l’ai fait au personnel et à la direction du Denny’s à Lethbridge, il y a deux semaines, pour mes actions, je suis humaine, je fais des erreurs ».

Le concessionnaire Cranbrook Dodge où travaillait la femme en question a annoncé son licenciement sur les réseaux sociaux hier : « Nous avons récemment pris connaissance d’une vidéo dérangeante impliquant une de nos employées, nous sommes profondément préoccupés par le contenu de cette vidéo et voulons que tous nos amis, familles, collègues et clients sachent que ce comportement ne reflète pas les valeurs de Cranbrook Dodge de quelque façon que ce soit. Nous nous efforçons d’être une entreprise accueillante et inclusive, sans aucune place pour la haine ou l’intolérance. L’employé en question a été licencié et nous nous excusons profondément pour ses actions ».

Une enquête a été ouverte par la police.

Advertisements
Actualités

« You are not Canadian », la vidéo d’une altercation raciste en Alberta fait le tour des réseaux sociaux

L’incident s’est déroulé le mois dernier dans un restaurant Denny’s à Lethbridge en Alberta et a été filmé. La vidéo diffusée sur Facebook montre une femme mentionner à plusieurs reprises à un groupe d’hommes qu’ils ne « sont pas Canadiens ».

 

 

La vidéo d’une durée de 5 minutes de Monir Omerzai est en train de devenir virale.

On peut donc y voir une femme sur une table juxtaposée se retourner à plusieurs reprises pour dialoguer avec un groupe de trois hommes, dont un a filmé la scène.

“Because you know what ? You’re dealing with a Canadian woman right now, and I will leap across this table and punch you right in your f****g mouth.”

La femme répète a plusieurs reprises à un des hommes de la table qu’il n’a pas la citoyenneté Canadienne.

“Do you you pay taxes, my friend ?” demande t-elle à l’un des hommes.

“We all pay taxes” respond il.

Quand un des hommes essaye de lui dire « We are all Canadian », la femme le pointe du doigt et déclare : « No, you are not Canadian » et va même plus loin en ajoutant : “You’re not dealing with one of your Syrian b—–s right. You’re dealing with a Canadian woman, and I’m not going to be talked down to by you.”

Le maire de la ville, Chris Spearman, a dû réagir sur sa page Facebook et a déclaré qu’il été embarrassé que cet incident se soit déroulé dans sa ville.

“We are working hard to address racism and bigotry but can not prevent ignorance and the hostile behaviour of individuals” souligne Mr. Spearman.

Actualités

Les sikhs n’ont plus besoin de casque pour conduire une moto en Alberta

L’Alberta permet désormais aux sikhs de ne pas porter de casques lorsqu’ils sont sur une moto. C’est la troisième province au pays à prendre cette décision, après la Colombie-Britannique et le Manitoba.

Le gouvernement néo-démocrate de l’Alberta en effet annoncé fin mars des changements majeurs au Code de la route, qui sont entrés en vigueur la semaine passée.

Ainsi, les conducteurs ou passagers âgés de plus de 18 ans et qui portent le turban, sont désormais autorisés à ne pas porter de casque lors de déplacement à moto. Cet accommodement ne s’applique qu’aux « véritables membres de la religion sikhe » a fait savoir le gouvernement.

Le ministre albertain des Transports, Brian Mason, a expliqué que « la communauté sikhe nous a exhortés à accorder cette exemption en reconnaissance de ses droits civils et de son expression religieuse. Notre gouvernement est attaché à ces principes ».

Pour rappel, la province de l’Alberta est la troisième au Canada à accueillir le plus de population sikh, avec près de 52 335 personnes selon des données de 2011 fournies par Statistique Canada.