Portrait

Portrait de Marie-Vincent Katshingu : Fondatrice d’Admirable Cosmetics

Rencontre avec une femme passionnée

Lors d’une séance photo j’ai fait la rencontre de Marie-Vincent Katshingu, la fondatrice de la gamme Admirable Cosmetics, cette mère de famille a décidé de lancer son entreprise après avoir obtenu son Bac en mathématiques avec une spécialisation en actuariat à l’Université de Montréal en 2003.  Étant passionnée par le maquillage elle change de métier pour se concentrer sur ce qu’elle exalte : « J’ai toujours porté du maquillage et aimé maquiller les autres mais, je n’avais pas encore découvert que j’avais la capacité ou la passion du maquillage, mais maintenant je sais que c’est ce que je veux faire et que je vais suivre. »

Marie-Vincent Katshingu et Jean Pascal
Marie-Vincent Katshingu et Jean Pascal

Motivation : Créer sa marque

Le changement est survenu lorsqu’elle a été insatisfaite d’une gamme qu’elle n’arrive pas à trouver sur le marché, elle préfère alors créer sa propre marque afin de pouvoir satisfaire ses besoins et des besoins des femmes noires qui l’entoure. Elle va suivre des cours de maquillage afin de pouvoir connaître ce qu’elle veut comme produit.

Également, elle apprend à faire la pose de cils, mais elle se spécialise comme elle l’indique sur le visage : « J’ai commencé à chercher un laboratoire avec lequel on a pu commencer à écrire des formules pour le rouge à lèvre, font de teint et tout le reste qui est sur notre gamme qui correspond aux besoins des femmes noires. » Elle lance alors sa gamme Admirable Cosmetics l’an dernier.

Admirable Cosmetics 1Admirable Cosmetics 2

Son inspiration

Ce qui l’a motivé à faire ce changement et devenir entrepreneur ce sont ses enfants. Mère de trois enfants dont deux filles, elle veut faire comprendre à ses enfants que tout est possible et qu’ils peuvent être leur propre patron dans ce qui les passionne : « Je voulais qu’elles puissent me regarder et dire qu’elles sont fières de leur mère, mais aussi inspirées par elle. » Elle voulait suivre son rêve.

Presentation du maquillage
Crédit Photo : Ismaël Coly

Soirée de lancement

Le 5 mai, elle a fait une soirée de lancement. Il y avait beaucoup de personnes présentes pour l’occasion. Il y a eu un défilé, une séance de maquillage, présentation de ses produits et un invité surprise : Jean Pascal.

Défilé de Mode
Crédit Photo : Ismaël Coly

Le milieu du maquillage : difficile de trouver sa place

Sachant que ce milieu est une compétition, elle comprend qu’il est dur de trouver sa place. « Je viens de créer mon produit selon la technologie d’aujourd’hui et selon les besoins de la femme noire, nos produits ont été créés à prime abord pour la femme noire pour répondre au besoin de la peau, de la pigmentation de la femme noire. »  

Mannequin Zoha
Crédit Photo : Ivan Jodonowksy – Styliste : Naomie Souffrant –       
Mannequin : Zoha

Ses produits sont pour toutes les peaux, pâle, foncée, peau grasse, peau sèche… Elle précise que sa gamme permet de satisfaire celles qui ont tendance à vouloir bien paraître sur leur photo. Effectivement, elle a fait de nombreux essais que ce soit durant des séances photos, ou plateaux de télévision.

Elle est une femme passionnée, elle a un talent, elle est aimable et sa gamme se vend à des prix raisonnables. On souhaite du succès à Admirable Cosmetics !

Ika de Jong
Crédit Photo :  Ismaël Coly – Artiste : Ika de Jong
De gauche à droite : Leslie Mbimbi, Mireille Mpere, Romain Chauvet, Laeticia Mogène, Rose Ngo
Conférence

Photos : Conférence « Femmes, Noires et Entrepreneuses »

Média D organisait hier soir sa première conférence à l’occasion de la journée internationale de la femme, sur le thème « Femmes, Noires et Entrepreneuses ».

Une riche soirée d’échange et de réflexion en compagnie en autre de l’organisme Afrique au féminin, et de plusieurs panélistes comme Leslie Mbimbi, Laeticia Mogène ou encore Mireille Mpere.

Voici quelques photos de l’événement qui a été un premier succès. Merci à toutes les personnes présentes pour l’occasion !

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Conférence

« Femmes, Noires et Entrepreneuses », 1ère conférence de Média D ce jeudi

A l’occasion de la journée internationale de la femme, Média D organise sa toute première conférence sur le thème « Femmes, Noires et Entrepreneuses ». 

L’événement se tiendra ce jeudi 08 mars 2018, de 18h à 20h au 204 rue Young, à Montréal dans le quartier de Griffintown.

L’événement est gratuit, mais l’inscription obligatoire sur Eventbrite : https://www.eventbrite.ca/e/conference-femmes-noires-et-entrepreneuses-tickets-43566730263

Au programme : 

Panélistes

  • L’organisme Afrique au féminin viendra nous parler de ses activités et de sa mission
  • Laeticia Mogène, danseuse et fondatrice de MB Productions
  • Leslie Mbimbi, fondatrice de One Vision Tour
  • Vickie Joseph, designer, coprésidente de Groupe 3737, fondatrice de V Kosmetik

Animation

  • Romain Chauvet, Animateur et modérateur de la conférence
A la suite de la conférence, une période de question et d’échanges suivra par la suite.

Au plaisir de vous y voir.

Actualités

Le Canada met l’accent sur le Programme de visa pour démarrage d’entreprise

Le gouvernement du Canada a présenté aujourd’hui son budget pour l’année 2018 qui donne les grandes lignes et tendances de la politique que va mener le gouvernement au cours des prochains mois. On apprends notamment que le projet pilote de Programme de visa pour démarrage d’entreprise sera finalement offert de façon permanente et continu à partir du 31 mars 2018.

Ce programme permet à des entrepreneurs novateurs internationaux qui ont un potentiel de forte croissance au Canada d’obtenir le statut de résident permanent et d’ainsi immigrer au pays.

« Dans son Plan pour l’innovation et les compétences, notre gouvernement a désigné la stimulation de l’entrepreneuriat et la croissance d’entreprises en démarrage comme des facteurs d’une importance cruciale pour l’économie canadienne actuelle et future. Accorder un statut permanent au Programme de visa pour démarrage d’entreprise concorde avec cette priorité » a souligné Ahmed Hussen, Ministre de l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada. 

Lancé en mode pilote pendant plusieurs mois, le Programme a rapidement connu un vif succès auprès de nombreux entrepreneurs aux quatre coins du monde qui souhaitent venir au Canada et faire croitre leurs entreprises.

Le gouvernement offrira au total un financement de 4,6 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2018-2019, et de 0,8 million par année par la suite en vue d’améliorer l’expérience client quant aux services du Programme de visa pour démarrage d’entreprise en s’assurant que les demandeurs, les partenaires du secteur privé et les agents d’immigration sont en mesure de traiter les demandes par voie électronique et de manière plus efficace, apprend-on dans le budget 2018.

Portrait

Portrait d’Anthony Omenya, qui lance une application musique Afro et Caribéenne

Né en France d’origine congolaise, Anthony Omenya est passionné par l’entrepreneuriat et le monde artistique. A tout juste 28 ans, il lance à la fin du mois de février l’application Moko, pour mettre en avant la musique afro et caribéenne. Portrait d’un passionné.

Après des études en France en marketing, Anthony débarque à Montréal en 2010 pour poursuivre des études en économie à l’Université de Montréal.

Il avait déjà lancé une petite affaire en France, avec vente de vêtements et production musicale, axée vraiment sur le divertissement.

En développant la production musicale, il rencontre pleins d’artistes et personnes du show-business. Mais rapidement la frustration autour de la musique et du comportement des gens de ce milieu se fait sentir.

Il décide alors de se tourner vers la technologie, en développant une plateforme autour du sport pour réunir toutes les personnes au monde autour des matchs, et communiquer rapidement. Plus d’un an après sa création, il est approché par un investisseur attiré par la créativité du projet. Mais finalement le projet tombe à l’eau.

La fibre entrepreunariale plus forte que tout

Issue d’une véritable famille entrepreneuriale, ses deux parents sont entrepreneurs également, il cultive aujourd’hui à son tour la fibre entrepreneurariale.

Après une petite pause et réflexion, il réalise en navigant sur YouTube qu’il y a pleins d’artistes, dont notamment des artistes africains, qui font des vidéos mais qui manquent de visibilité et de mise en avant.

Il se dit alors, pourquoi pas créer une plateforme où il n’y aurait que ça ? Réunir du Coupé-décalé, du Zouk, du Dancehall et autre.

Africa Moko prend alors naissance suite à cette idée. Il rencontre à nouveau pleins d’artistes, comme Maître Gims, Youssoupha, Mokobé… pour montrer son projet.

Il souhaite réunir dans son application d’un côté les artistes en développant leurs visibilité et leur marketing, et de l’autre les utilisateurs qui retrouvent toutes les tendances connues et moins connues de la musique Afro et Caribéenne.

Lors d’une campagne de socio-financement, un investisseur le contacte pour investir un gros montant dans le projet. Mais finalement, l’investisseur ne verse pas les fonds en temps et lieu.

Moko

26994042_1025741230899286_2259807620941656577_n

Il décide tout de même de ne pas se décourager et de poursuivre le projet qui devient alors, Moko. Anthony veut mettre en avant les artistes sur le plan international en rejoignant le maximum de personne possible.

L’application sera officiellement lancée le 27 février prochain au Canada et aux États-Unis, avant de voir le jour plus tard en Europe. Loin d’être une application communautaire, Moko se veut plutôt être universelle, à la fois en français et en anglais.

« On veut rendre accessible cette musique qui est très riche au niveau de la culture, mais encore mal représentée aujourd’hui »

Au programme dans l’application : vidéoclips et musique, tendance et divers contenus. Deux versions seront ainsi proposées, la première simple et gratuite, et la deuxième plus élaborée et payante avec des exclusivités.

Le potentiel est grand pour cette plateforme qui pourrait notamment aider les artistes plus européens à developper leur audience et leur marché en Amérique du Nord. Ce qui à terme pourrait leur permettre de remplir des salles de concert.

Comme le souligne Anthony, aujourd’hui les vrais revenus des artistes, ce sont véritablement les concerts, d’où l’importance de fidéliser et de se faire connaitre du grand public.

MHD et Maître Gims en autre seront de la partie dans l’application Moko, ainsi que d’autres exclusivités avec des artistes.

Marché africain : un potentiel énorme

L’Afrique est un marché très puissant, où l’on peut rejoindre des milliers de personnes. L’avantage de Moko et de son créateur, c’est l’appartenance à cette communauté.

« Mets ta valeur en avant, les gens ils vont te suivre »

Avec son expérience, il a appris à rester focus. « Quand tu commences à trop penser à autre chose tu es perdu. La plupart des gens veulent faire trop de choses, mais reste focus comme ça tu développe ton projet ».

Il souligne également le manque de diversité dans les entrepreneurs et souhaiterais pourquoi pas un jour devenir un ange pour investir dans de nouveaux projets et soutenir la relève.

Dans l’entrepreneuriat il y a beaucoup d’obstacles à surmonter, il faut être très solide et savoir bien s’entourer. L’important réside aussi dans l’équipe, il est essentiel de s’entourer de partenaires qui croient en toi. Des gens qui sont là pour toi, pour t’encourager et ne pas te mettre des bâtons dans les roues.

Avec Moko, Anthony souhaite installer une nouvelle tendance et espère devenir une référence dans les prochaines années et diversifier l’offre présente après le lancement. L’application sera disponible en téléchargement gratuit dès le 27 février 2018.

Portrait

Portrait de Leslie Mbimbi, jeune entrepreneuse inspirante et pleine d’énergie

D’origine franco-congolaise, Leslie Mbimbi est une jeune femme entrepreneuse et inspirante pour la communauté. Rencontre avec celle qui a plus d’une corde à son arc à seulement 26 ans. 

Après avoir effectué des études en Angleterre à Manchester, et ne voulant pas retourner en France, Leslie décide finalement de se tourner vers le Canada et plus précisément vers Montréal pour continuer son parcours.

Elle complète ainsi une maitrise en Gestion Internationale à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) avec brio. Mais après avoir travaillé dans différents postes de bureau, avec des horaires fixes de 9h le matin à 5h l’après-midi, elle réfléchi de plus en plus à une manière de travailler différemment.

Sa philosophie : « Un jour à la fois »

C’est finalement après plus d’un an de réflexion et d’hésitation, qu’elle décide au début de l’année 2017 de se lancer en affaire.

Elle fait beaucoup de réseautage, consulte de nombreuses personnes, et participe à des événements entrepreunarials et en lien avec les startups pour s’assurer de la validité de son projet.

Elle décide donc de mettre sa créativité et ses idées au service de son entreprise, One Vision Tour, qui offre tout un service complet et sur mesure aux étudiants étrangers qui souhaitent venir étudier au Québec.

DSC_0464.jpeg

Presque un an jour pour jour après le démarrage de son projet, tout va bien pour la jeune entrepreneuse pour qui les contrats ont explosé ces derniers mois.

Elle souhaite désormais pour la nouvelle année, démarcher encore plus de clients, mais également mettre en place des missions en se rendant directement dans les pays de ses clients potentiels pour leur présenter ses services.

A son arrivée au Québec, en 2013, elle nous confie avoir vécu tout un choc culturel. « Ici on est beaucoup plus proche de la culture américaine, que de la culture française ou européenne. L’adaptation passe par l’écoute, et surtout les non-dits ».

Elle se considère plutôt chanceuse d’avoir vécu une bonne expérience en tant qu’immigrante au Québec. Cette expatriation lui a permis de se forger une force de caractère infaillible pour affronter les montagnes russes de la vie et que l’entrepreunariat apporte.

Au delà des services qu’elle propose, elle assure un véritable suivi avec ses anciens clients avec lesquels bien souvent elle tisse des affinités amicales.

« Il est important de ne pas s’oublier et de prendre soin de soi »

Le conseil qu’elle donne à toutes les personnes est le suivant : s’avoir s’entourer d’énergies et de personnes positives pour réussir !

En discutant avec elle, on se rend très vite compte qu’elle a beaucoup de recul sur toutes les choses de la vie. Dans un monde de plus en plus axé sur l’immédiateté, on oublie souvent les priorités me dit-elle.

sport1

Le recul, elle le puise notamment dans sa passion : la danse !

En effet, depuis plusieurs années elle donne des cours de Zumba et de Fitness très régulièrement, notamment au travers de l’UQAM. Cela lui permet de se changer les idées, rencontrer beaucoup de monde et évacuer tout le stress lié à son business.

L’année 2018 risque d’être importante pour l’expansion de son entreprise puisque les clients n’ont cessé d’augmenter ces derniers mois. Sélectionnée par l’incubateur HEC elle va également pouvoir bénéficier de plusieurs stagiaires qui vont l’aider à développer encore plus sa marque.

Rêveuse mais les pieds bien sur terre, elle ne sait pas où elle sera d’ici 5 ans. Peut-être se tournera t’elle plus vers l’animation de conférence ou vers une autre destination de rêve avec laquelle elle peut combiner son travail à distance ? A suivre !