Crédit photo : Manouchka Lacherier
Portrait

Portrait de Rose Napoleon, communicatrice dans l’âme

A seulement 26 ans, Rose Napoleon a déjà un avenir promoteur. Originaire de Montréal-Nord, elle a lancé il y a un an un podcast pour mettre en avant la diversité du Québec, et connait depuis un grand succès.

Rose a depuis toujours été animée par la communication, elle adorait parler déjà à l’école où elle été envoyée en retenu pour bavardage.

Sa philosophie : « Tu te couches avec le doute, mais tu te réveilles avec l’espoir »

 

On pourrait qualifier son parcours d’atypique, elle se voit comme une révolutionnaire qui agit sur des coups de tête. Animée par les arts et la musique, elle décide à la suite de son cégep de se diriger vers la musique classique.

Finalement, elle se réorientera vers la cuisine avec une formation de l’ITHQ qui lui permettra de voyager aux Bahamas en autre pour faire de la cuisine et où elle a l’occasion de rencontrer des centaines de personnes. Mais la cuisine est un monde difficile, et elle se heurte rapidement à des horaires compliqués, la pénurie d’emplois et d’argent.

Elle entre alors en réflexion, sur soi et sur son avenir. Elle se rend compte que la communication, et sa passion pour l’écriture sont plus fortes que tout.

Quand elle avait huit ans, elle écrivait un journal à la main, le journal « La Presse de Rose », où elle parlait de divers sujets dont celui d’un américain qui étais mis en prison à tord dans les années 1990. Elle se rappelle avoir été révoltée et avoir écris en gros titre « Injustice, c’est pas normal d’enfermer quelqu’un pour rien ».

Bref, la communication l’anime à tous les plans. Elle adore mettre de l’avant les gens, et c’est pour cela qu’elle a décidé à la rentrée prochaine d’entreprendre des études en communication.

Logo-2

 

Entre temps elle a fondé au début de l’année 2017 un podcast, L’heure du Punch, où elle propose pendant 30 minutes à chaque deux semaines de mettre en avant une personne issue de la diversité, dans la bonne humeur et avec un petit cocktail bien sûr !

« L’heure du Punch est parti d’un constat, celui que beaucoup de personnes au sein de la communauté haïtienne ne croit pas en elles-mêmes »

 

La famille et les médias québécois également engendrent cette situation selon elle, car ils demandent l’avis à des personnes non-racisés sur des enjeux qui concernent directement la communauté haïtienne, et la représentativité à l’écran est très faible ou très stéréotypée.

L’idée d’un Podcast lui est venu des États-Unis, où ils sont très populaires. Sans préparation spécifique, ni fameux Business plan, elle se lance et créé sa compagnie en une semaine top chrono.

Aujourd’hui, un an plus tard, et 20 podcasts plus tard, elle veut s’ouvrir sur d’autres horizons, développer un média à part entière. Toute une équipe travaille à ses côtés.

Sans expérience radio, une fluidité et une aisance se dégagent pourtant de ses podcasts, très agréables à écouter.

Depuis toujours l’envie de créer et de changer les choses font parties d’elle. Elle envisageait de créer une entreprise depuis plusieurs années, mais ne voulait pas vendre n’importe quel produit, alors elle a attendu avant de se lancer.

Puis finalement, le modèle lui est venu et elle a pensé immédiatement au Punch aux fruits dans les fêtes haïtiennes, un moment où l’on se retrouve pour prendre du plaisir mais également aborder des enjeux de fonds.

Elle souligne le manque de représentativité de la communauté haïtienne à la télévision québécoise, et le fait que ce soit toujours les mêmes acteurs/actrices de la diversité.

« Le profilage racial ça suffit ! »

Rose regrette le manque de modèle dans la société québécoise, même si aujourd’hui on voit quelques figures émergentes à l’image de Dorothy Alexandre, Présidente du Conseil des Montréalais, ou Mélissa François, journaliste à Radio-Canada.

Il y a bien du racisme au Québec, elle raconte une anecdote lorsqu’elle était plus jeune, en se rendant à une pizzeria avec ses cousins, où ils se sont faits traités de « rapaces » sans aucunes raisons.

Seule noire dans les classes primaires, elle sentait déjà cette différence, mais aujourd’hui c’est plus facile, en tout cas les gens osent moins souligner cette différence.

Rose by Nicolas 2
Crédit photo : Nicolas Debrosse

Média de contenu pour mettre en avant les futurs leaders de la communauté noire, elle essaye au travers de son Podcast de rassembler des personnes qui font briller la communauté, et qu’on ne met pas avant dans les médias plus traditionnels.

« On pose un regard critique sur la communauté, on ne parle pas que positifs, mais également du négatif pour essayer de trouver des solutions »

L’heure du Punch s’adresse à tous, pour réfléchir sur notre société ou découvrir des personnes émergentes. Véritable leader, elle reçoit beaucoup de messages de personnes pour la remercier de son travail, et de son influence positive.

Les prochains mois seront chargés pour Rose qui veut diversifier le contenu de se plateforme. Pleine d’énergies et d’ondes positives, nul doute que l’on a pas fini d’entendre Rose Napoleon dans les prochaines années.

 

Advertisements