Un Fonds d'intégration du Gouvernement du Canada pour soutenir les personnes handicapés sans emploi | Média D
Restons connectés

Actualités

Un Fonds d’intégration du Gouvernement du Canada pour soutenir les personnes handicapés sans emploi

Les Canadiens handicapés sont plus susceptibles que les autres d’être sans emploi

Publié il y a

le

Depuis la création du Fonds d’intégration en 1997, ce sont plus de 110 000 personnes handicapés au pays qui ont pu bénéficier de cette aide.

Les participants concernés par ce programme sont généralement des personnes qui sont actives sur le marché du travail au Canada mais qui ne sont pas admissibles à des prestations d’assurance-emploi.

On note que seulement la moitié des Canadiens handicapés âgés de 25 à 65 ans occupent un emploi, comparativement à 80% pour l’ensemble de la population canadienne.

Une aide importante 

Un budget annuel de 40 millions de dollars est consacré au Fonds d’intégration chaque année par le Gouvernement du Canada.

Le Fonds permet d’offrir un soutien financier à des organismes communautaires qui fournissent de l’aide à des personnes ayant une incapacité physique ou mentale permanente qui restreint ainsi leur capacité de se livrer à des activités quotidiennes.

Les projets financés par le Fonds permettent d’offrir par exemple des programmes préalables à l’emploi, de l’aide au travail indépendant, des subventions salariales ou encore des aménagements spécifiques.

 

Cet article a été rédigé, et ces déclarations ont été prononcées par le ministre Kent Hehr avant sa démission, suite à des allégations d’inconduites sexuelles.

Fierté du ministre Kent Hehr

« Nous croyons en l’égalité des chances pour tous les Canadiens. Je suis fier que le gouvernement du Canada ait financé ce programme et du travail qu’il accomplit pour apporter du soutien aux personnes handicapées »

En visite à Hamilton, en Ontario, le ministre des Sports et des Personnes handicapées, Kent Hehr, a visité les locaux d’un YWCA qui avait reçu une aide de 150 000$ du Fonds d’intégration. Il a ainsi pu constater les retombées positives de ce programme sur la population.

« Lorsque nous avons toutes et tous la chance de vivre une vie productive, enrichissante et épanouissante au Canada, tout le monde en tire profit ».

Actualités

Québec veut autoriser les universités à augmenter les droits de scolarité pour étudiants étrangers non-francophones

Published

on

Le gouvernement du Québec a présenté la semaine passée de nouvelles mesures concernant l’enseignement supérieur au Québec, qui s’inscrivent dans le plan quinquennal mis sur pied en vertu des mandats stratégiques entre Québec et les universités.

Le gouvernement du Québec souhaite désormais autoriser les universités à augmenter les frais de scolarité pour les étudiants étrangers non francophones, à l’exemption donc des étudiants français et belges qui bénéficient d’une entente spéciale.

De plus, la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a également annoncé une aide supplémentaire de 1,5 milliard de dollars pour les universités québécoises sur la période 2022-2023, en vue d’accueillir davantage d’étudiants étrangers.

Une aide directe de 22,8 millions de dollars sera d’ailleurs entièrement consacrée aux établissements francophones du Québec, pour permettre d’accueillir environ 2500 nouveaux étudiants étrangers.

Continuer à lire

Actualités

Baisse du taux de chômage chez les immigrants au Québec

Published

on

Le taux de chômage chez les immigrants au Québec continu de baisser ces dernières années, il est ainsi passé de 12,4% en 2011 à 8,7% pour 2017. Malgré des chiffres encourageants, ce taux reste nettement plus élevé que pour les personnes nées au Québec.

Le vieillissement de la population et les nombreux départs à la retraite sont des raisons pour lesquelles, le Québec a besoin de main d’oeuvre étrangère ce qui passe notamment par l’immigration.

Malgré des discriminations à l’embauche qui persistent, notamment chez les personnes immigrantes originaires du Maghreb, les immigrants ont un large avantage sur le marché du travail au Québec.

Le taux de chômage chez les immigrants originaires du Maghreb est passé de 17,3% les années précédentes, à 11,5% en 2017.

Au delà des chiffres, les experts soulignent que la difficulté de reconnaissance d’expériences et de diplômes étrangers au Québec participent à maintenir un taux de chômage élevé chez les populations immigrantes.

Continuer à lire

Actualités

Visite guidée du Musée des beaux-arts de Montréal

Published

on

Visite guidée des nouvelles expositions au Musée des beaux-arts de Montréal. 

Continuer à lire
Publicité
Publicité
Publicité

Facebook

Publicité

Infolettre

Le meilleur de nos articles à chaque semaine

POPULAIRES